Le portail des etudiants-chercheurs

Accueil > Actualité > Les meilleurs départements scientifiques universitaires selon l’Institut (...)

Les meilleurs départements scientifiques universitaires selon l’Institut Montaigne

lundi 14 janvier 2008, par Laurent T

L’UPMC (Paris-VI), l’université Paris-Diderot (Paris-VII) et l’université Joseph-Fourier (Grenoble-I)possèdent les trois meilleurs départements scientifiques des universités françaises en sciences dures. C’est ce que considère l’Institut Montaigne, qui a réalisé une étude sur "les meilleurs départements scientifiques universitaires". L’Institut, think tank présidé par CVlaude Bébéard, n’a retenu qu’un seul critère pour élaborer son classement : "le nombre d’enseignants-chercheurs membres de l’IUF (Institut universitaire de France), pour chaque discipline, par université". En effet, l’IUF "a été conçu pour que l’excellence d’un enseignant-chercheur puisse être reconnue et favorisée dans son université d’appartenance" et "40 enseignants-chercheurs, dont l’activité scientifique est attestée par leur rayonnement international, y sont nommés chaque année".

CLASSEMENTS GÉNÉRAUX

L’Institut Montaigne établit deux classements généraux, l’un pour les sciences dures, et l’autre pour les SHS (sciences humaines et sociales).

S’agissant des sciences dures, voici les dix "meilleurs départements scientifiques universitaires" français :

1- L’UPMC (Paris-VI), avec 50 enseignants-chercheurs appartenant à l’IUF.
2- L’université Paris-Diderot (Paris-VII), avec 33 enseignants-chercheurs appartenant à l’IUF.
3- L’université Joseph-Fourier (Grenoble-I), avec 32 enseignants-chercheurs appartenant à l’IUF.
4- L’université Paris-Sud (Paris-XI), avec 27 enseignants-chercheurs appartenant à l’IUF.
5- L’université Paul-Sabatier (Toulouse-III), avec 26 enseignants-chercheurs appartenant à l’IUF.
6- L’université Louis-Pasteur (Strasbourg-I), avec 18 enseignants-chercheurs appartenant à l’IUF.
7- L’université Bordeaux-I Sciences-et-Technologies, avec 16 enseignants-chercheurs appartenant à l’IUF.
8- L’ENS de Lyon, avec 13 enseignants-chercheurs appartenant à l’IUF.
8- L’université Claude-Bernard (Lyon-I), avec 13 enseignants-chercheurs appartenant à l’IUF.
8- L’université Montpellier-II, avec 13 enseignants-chercheurs appartenant à l’IUF.
8- L’université Rennes-I, avec 13 enseignants-chercheurs appartenant à l’IUF.
9- L’université Nice-Sophia-Antipolis, avec 11 enseignants-chercheurs appartenant à l’IUF.
10- L’université de Provence (Aix-Marseille-I), avec 9 enseignants-chercheurs appartenant à l’IUF.
10- L’université Méditerrannée (Aix-Marseille-II), avec 9 enseignants-chercheurs appartenant à l’IUF.

Voici les 10 dix "meilleurs départements scientifiques universitaires" français pour les SHS (sciences humaines et sociales) :

1- L’université Panthéon-Sorbonne (Paris-I), avec 28 enseignants-chercheurs appartenant à l’IUF.
2- L’université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense (Paris-X), avec 21 enseignants-chercheurs appartenant à l’IUF.
3- L’université de Provence (Aix-Marseille-I), avec 15 enseignants-chercheurs appartenant à l’IUF.
3- L’université Lumière (Lyon-II), avec 15 enseignants-chercheurs appartenant à l’IUF.
4- L’université de Toulouse-I Sciences-sociales, avec 13 enseignants-chercheurs appartenant à l’IUF.
5- L’université Paris-Sorbonne (Paris-IV), avec 12 enseignants-chercheurs appartenant à l’IUF.
5- L’université Paris-Diderot (Paris-VII), avec 12 enseignants-chercheurs appartenant à l’IUF.
6- L’université Montpellier-III, avec 9 enseignants-chercheurs appartenant à l’IUF.
6- L’université de Nantes, avec 9 enseignants-chercheurs appartenant à l’IUF.
6- L’université Marc-Bloch (Strasbourg-II), avec 9 enseignants-chercheurs appartenant à l’IUF.
7- L’université de Nice-Sophia-Antipolis, avec 8 enseignants-chercheurs appartenant à l’IUF.
8- L’université Vincennes-Saint-Denis (Paris-VIII), avec 7 enseignants-chercheurs appartenant à l’IUF.
9- L’université Pierre-Mendès-France (Grenoble-II), avec 6 enseignants-chercheurs appartenant à l’IUF.
9- L’université Charles-de-Gaulle (Lille-III), avec 6 enseignants-chercheurs appartenant à l’IUF.
9- L’université Paris-Descartes (Paris-V), avec 6 enseignants-chercheurs appartenant à l’IUF.
9- L’université Paris-Val-de-Marne (Paris-XII), avec 6 enseignants-chercheurs appartenant à l’IUF.
9- L’université du Mirail (Toulouse-II), avec 6 enseignants-chercheurs appartenant à l’IUF.
9- L’université de Tours François-Rabelais, avec 6 enseignants-chercheurs appartenant à l’IUF.
10- Les ENS, avec 5 enseignants-chercheurs appartenant à l’IUF.
10- L’université de Blaise-Pascal (Clermont-Ferrand-II), avec 5 enseignants-chercheurs appartenant à l’IUF.
10- L’université de Rouen, avec 5 enseignants-chercheurs appartenant à l’IUF.
10- L’université Robert-Schmann (Strasbourg-III), avec 5 enseignants-chercheurs appartenant à l’IUF.

Messages

  • un petit commentaire sur le classement de l’IM que vous avez publié :
    Il ne s’agit nullement d’une étude et encore moins scientifique.
    la preuve : nos "scientifiques" de l’IM ont juste pris une calculette, ils sont allés sur l’annuaire public de l’IUF, http://cpu.fr/iuf/, ils ont choisi dans le menu déroulant le nom de chaque établissement, ils ont ensuite sélectionné la discipline, ils ont fait « ok » et ils ont ensuite compté... compté... compté...et voilà une étude scientifique... le ridicule a été atteint....

    attention à ne pas décrédibiliser nos établissements en publiant ces pseudo classements qui vont faire « rigoler » les scientifiques étrangers....merci de le faire savoir à l’IM

  • Evaluer oui ! classer, c’est plus délicat ! A quoi doit -on juger de la qualité d’un établissement ? Une évaluation qui consiste à repérer des problèmes et porposer des solutions me paraît une bonne chose, quoiqu’en pense certaines personnes. Mais réaliser un classement me parait assez dangereux : classer, c’est comparer. Peut-on tout comparer ? Si l’on prend le classement proposé ici, c’est le nombre de chercheur membre de l’IUF qui compte. Soit ! Si l’on regarde l’autre classement : "meilleurs établissements universitaires en recherche", réalisé par le même institut, on remarque une différence importante avec le précédent classement. En particulier, UPMC ,n’a pas le même rang. Qu’en penser ? Lequel (des classements) est pertinent ? Compte tenu du nombre important de personnel à l’UPMC, ne pouvait-on pas prévoir un nombre plus important de membre de l’IUF ? Un pourcentage de membre à l’IUF par rapport au total du personnel aurait été plus indiqué, non ? Sans compter qu’il aurait fallut indiquer les modalités d’entrée à l’IUF.
    Bref, tout cela doit être pris avec les précautions qui s’imposent...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.