Le portail des etudiants-chercheurs

Accueil > Les Entretiens > L’Association Bernard-Gregory souhaite promouvoir la formation par la (...)

L’Association Bernard-Gregory souhaite promouvoir la formation par la recherche dans les PME et l’économie des services

jeudi 25 octobre 2007, par Audrey

Martine Pretceille, directrice de l’Association Bernard-Gregory (Association Bernard-Gregory) est "dans une phase de transition", car elle cherche à développer de nouvelles collaborations pour insérer les jeunes chercheurs dans le milieu professionnel, déclare à L’AEF Martine Pretceille, directrice de l’association, aujourd’hui, mercredi 24 octobre 2007. Elle répond aux questions de L’AEF.

L’AEF : Quelles sont les priorités actuelles de l’ABG ?

Martine Pretceille : Notre action vise à valoriser et faire reconnaître la formation par la recherche au sein de l’entreprise. Notre axe prioritaire, en ce moment, est de toucher les PME et les PMI, et non plus seulement les grandes entreprises. Nous nous rapprochons aussi des secteurs ne travaillant pas habituellement avec des jeunes docteurs, tels que la banque ou l’assurance, ou, plus généralement, l’économie des services. Nous sommes dans une phase de transition. Nous travaillons de plus en plus avec les branches professionnelles, ce qui a un effet démultiplicateur.

En outre, nous apportons notre collaboration au chantier ministériel des jeunes chercheurs, notamment sur la question des doctorants-conseils (L’AEF n°83552). Nous mettrons début décembre un site internet à disposition des entreprises, qui auront la possibilité de déposer des offres de missions aux doctorants-conseils.

Autre priorité : construire avec les PRES le même type de réseau de coopération que celui que nous avons créé avec les universités. Nous souhaitons aussi développer les collaborations avec les pôles de compétitivité, et, quand c’est possible, avec les collectivités territoriales.

L’AEF : Quelles actions concrètes avez-vous engagées récemment ?

Martine Pretceille : La campagne 2008 "Un nouveau chapitre de la thèse" vient de débuter. Il s’agit d’aider les doctorants en fin de thèse à faire le bilan des compétences acquises en cours de doctorat et à les valoriser. Ce programme s’adresse à des doctorants qui soutiendront leur thèse entre mai 2008 et avril 2009. Ils doivent faire parvenir leur candidature à leur école doctorale avant la fin décembre. L’an dernier, nous avons aidé environ 370 jeunes doctorants.

Par ailleurs, nous comptons mettre en œuvre un réseau des anciens doctorants passés par l’ABG d’ici janvier prochain. Il s’agit de créer un annuaire, mais aussi un service de conseil et d’aide aux anciens, ou encore du tutorat, etc.

L’AEF : Travaillez-vous avec des fédérations professionnelles ?

Martine Pretceille : Oui. Nous lançons, à titre expérimental, une nouvelle formation avec l’UIMM (Union des industries et métiers de la métallurgie), que nous avons appelée "avanThèse". Notre objectif est de préparer et intéresser les étudiants à la formation doctorale. Nous formons en ce moment des formateurs qui interviendront dans une quinzaine d’écoles doctorales à partir de janvier prochain, à destination des étudiants qui comptent s’inscrire en thèse pour l’année universitaire 2008-2009.

Par ailleurs, nous engageons une politique systématique de partenariat avec l’ANPE et l’Apec, afin de mutualiser nos compétences pour intervenir auprès des jeunes docteurs. Nous leur apportons notre connaissance du milieu académique tandis qu’eux nous font bénéficier de leur maîtrise en matière d’insertion professionnelle. Nous recevons donc des doctorants ensemble, mais l’ABG forme aussi des consultants Apec et ANPE pour les sensibiliser à ce public.

L’AEF : Avez-vous des partenariats étrangers ?

Martine Pretceille : Oui. Nous ouvrons en novembre prochain une antenne franco-allemande, en collaboration avec l’Université franco-allemande sise à Sarrebrück. Nous comptons notamment mettre en place une CVthèque commune, traduire notre site en allemand et travailler avec le forum franco-allemand de recrutement de Strasbourg.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.