Le portail des etudiants-chercheurs

Accueil > Guide Pratique > Le monitorat

Le monitorat

mardi 26 octobre 2004, par Laurent

QU’EST-CE QUE LE MONITORAT ?

Une pratique d’enseignement et une préparation aux fonctions d’enseignant-chercheur en parallèle à votre travail de recherche.

Une initiation par la pratique : le moniteur anime 64 heures de travaux dirigés ou 96 heures de travaux pratiques, c’est-à-dire 2 à 3 heures par semaine pendant l’année universitaire, de préférence en premier cycle.

Le moniteur bénéficie de l’aide d’un tuteur pédagogique.

Une formation généraliste au métier d’enseignant-chercheur : 10 jours de formation annuels sont organisés par un centre d’initiation à l’enseignement supérieur (CIES) (1).Le moniteur y reçoit, une formation générale à l’utilisation des bases de données, aux méthodes de communication, ainsi qu’une information sur le fonctionnement des universités et l’administration de la recherche, en France et à l’étranger. (1)cf. liste des CIES en annexe.

Une rémunération complémentaire à l’allocation de recherche : d’un montant mensuel brut de 335,40 €, l’indemnité de monitorat s’ajoute aux 1 305,86 € bruts mensuels de l’allocation de recherche. Le moniteur perçoit donc 1 641,26 € bruts par mois . La durée du contrat de monitorat peut être de 3 ans après l’obtention du DEA. Elle ne peut cependant excéder la durée d’attribution de l’allocation de recherche à laquelle elle est associée.

Un début de carrière : en cas de recrutement ultérieur comme maître de conférences, le stage sera réduit à un an (au lieu de deux) et la titularisation intervient directement au 2ème échelon du corps à condition d’avoir exercé la fonction de moniteur pendant trois ans. De nombreux employeurs, privés ou publics, apprécient également l’expérience vécue par les jeunes doctorants moniteurs.

-  conditions à remplir pour postuler à une allocation de moniteur

Pour devenir moniteur le candidat doit préparer une thèse et se trouver dans l’une des situations suivantes :

- bénéficier d’une allocation de recherche ;

- bénéficier d’un régime d’aide comparable à l’allocation de recherche. Il importe que l’aide à la formation à et par la recherche ( contrat formation par la recherche .. ) attribuée soit d’un montant voisin de 1 305,86 € bruts mensuels ;

- être ancien élève d’une École normale supérieure et s’inscrire en doctorat immédiatement après l’achèvement de la scolarité ENS.

Comme pour l’allocation de recherche, un délai peut être accordé pour l’accomplissement des obligations du service national ou d’un stage à l’étranger d’une durée maximale d’un an

-  procédure et démarches ( la liste des CIES )

PROCEDURE ET DEMARCHES
Les moniteurs sont recrutés par les établissements dâenseignement supérieur, sur décision du chef dâétablissement après avis dâune commission constituée au sein de lâétablissement dâorigine ou au sein du CIES compétent pour la région considérée. La liste des établissements où peut sâexercer le service dâenseignement en tant que moniteur peut vous être communiquée par ce centre.

Les candidatures doivent être déposées auprès de lâétablissement souhaité ainsi que du CIES dont il relève.

Les centres dâinitiation à lâenseignement supérieur

La création des CIES en 1989, a accompagné la mise en place du monitorat dâinitiation à lâenseignement supérieur.

Quatorze centres, répartis sur tout le territoire, accueillent les moniteurs qui y complètent leur formation et bénéficient dâun suivi continu et personnalisé.

Ces enseignants "pas comme les autres " reçoivent également le soutien sous la forme dâun tutorat, de leurs futurs collègues.

Dirigés par des universitaires, ces centres bénéficient dâune large autonomie de fonctionnement, qui laisse toute sa place à lâexpérimentation, à lâinnovation et à la diversité.

Aidés dâun comité pédagogique où sont représentés les établissements dâenseignement supérieur de leur "circonscription ", les directeurs des CIES jouent un rôle essentiel dans lâanimation des centres, quâil sâagisse du recrutement des moniteurs, de lâorganisation et du suivi de leur enseignement ou de leurs stages de formation.

- Les textes de références

- décret n° 89-794 du 30° octobre 1989 relatif au monitorat d’initiation à l’enseignement supérieur modifié par le décret n° 2001-126.

- arrêté du 30 octobre 1989 fixant le montant de l’indemnité attribuée aux moniteurs et de l’allocation attribuée aux allocataires-moniteurs-normaliens

- arrêté du 23 novembre 1990 régissant les stages de moniteurs

- arrêté du 30 mars 1992 relatif à l’engagement des moniteurs (J.O. du 30 mars 1992)

- arrêté du 17 juillet 1992 relatif à l’organisation des centres d’initiation à l’enseignement supérieur (J.O. du 25 juillet 1992)