Le portail des etudiants-chercheurs

Accueil > Actualité > L’aménagement du plateau de Saclay, un projet à 3 milliards d’euros

L’aménagement du plateau de Saclay, un projet à 3 milliards d’euros

vendredi 7 novembre 2008, par Sébastien

L’aménagement d’un "cluster scientifique et technologique" sur le plateau de Saclay coûtera "entre 2,5 et 3 milliards d’euros", selon Christian Blanc. Le secrétaire d’État à la Région capitale présentait, jeudi 6 novembre 2008, son projet pour ce territoire, dont la mise en place devrait prendre "environ 10 ans". Celui-ci rassemblera à terme, dans un rayon de 10 km, 47 000 étudiants, 17 000 personnels dédiés à la recherche publique, et 20 000 à la recherche privée. Plusieurs thèmes prioritaires de développement ont été identifiés : les nanotechnologies, le véhicule du futur, les Stic, l’énergie, l’environnement, l’optique, les sciences du vivant, la biologie, la santé, l’agronomie et les technologies pour l’aéronautique.

LE PROJET. Le développement du Plateau s’articule autour de deux sites. Le premier, le "triangle sud", rassemblera des institutions autour des thématiques "identifiées par le ’plan campus’ " (L’AEF n°99223). Plusieurs établissements devraient rejoindre cette zone, où sont actuellement installés le CEA, Polytechnique et Supélec. Il s’agit d’AgroParisTech, d’une partie de l’Inra, de l’Ensae, de Centrale, de l’ENS Cachan, de l’Institut Telecom, de l’Ensta, et de laboratoires des Mines. Le déménagement du site d’Orsay de Paris-XI (Paris-Sud) est également prévu, sous réserve des conclusions de l’étude commandée à deux chargés de missions (L’AEF n°104056). Des "plates-formes technologiques" seront créées, "pour permettre, dans chaque thématique, une interaction forte entre laboratoires et entreprises". "Les deux premières devraient voir le jour avant 2011 dans les domaines des nanotechnologies et des Stic." Enfin, le site comportera des pépinières, des incubateurs, des espaces d’accueils pour entreprises et "une halle technologique" pour des PME innovantes.

Le second site, "Satory-La Minière", sera dédié aux entreprises et à l’innovation, autour de deux thèmes : les véhicules électriques ou hybrides, et les technologies de l’aéronautique. "Je dois remettre dans deux mois une note à Nicolas Sarkozy afin de voir si ces axes peuvent vraiment être transformés en enjeux stratégiques", précise Christian Blanc. Le site accueille déjà le techno-centre de Renault.

Enfin, un pôle autour d’HEC, qui comprend également un espace propriété du ministère de la Défense, pourrait être reconfiguré. "Nous pourrions réserver cette zone à un troisième type de développement."

LES OUTILS. L’aménagement du Plateau se réalisera au travers d’un établissement public d’un nouveau type, qui englobera le site au sens large, de Versailles à Massy, en passant par Saint-Quentin (voir la carte en docuthèque). La création de celui-ci passera par un projet de loi, soumis au Parlement "début 2009" (L’AEF n°104223). Cet établissement "sera chargé du développement économique et de l’innovation : il gérera à la fois l’aménagement du territoire et les plates-formes technologiques", explique Pierre Veltz, chargé de mission auprès de Christian Blanc (L’AEF n°96031). Son CA comportera des représentants de l’État, des collectivités locales, de la FCS (fondation de coopération scientifique) et du monde économique. Un comité de préfiguration de cet établissement sera prochainement installé. "L’idée que celui-ci soit présidé par un prix Nobel n’est pas écartée", indique Christian Blanc.

Parallèlement, une OIN (Opération d’intérêt national) sera créée, dans une zone plus restreinte que celle de l’établissement public. Elle rassemblera une vingtaine de communes, autour des deux zones "triangle sud" et "Satory-La Minière", et englobera HEC. "Le texte sera déposé au conseil d’État le 14 novembre, et nous espérons qu’il sera effectif au 1er janvier 2009." Cette OIN permettra à l’État de disposer d’une compétence plus large en terme d’aménagement (permis de construire, création de ZAC...).

Enfin, la FCS "Digiteo-Triangle de la Physique" verra ses missions "élargies à toutes les activités scientifiques du Plateau". Alors qu’elle compte actuellement 9 membres fondateurs, "elle intégrera les 21 acteurs qui ont déposé le projet pour le ’plan campus’", explique Alain Bravo, nouveau président de la fondation (L’AEF n°103855).

L’AMÉNAGEMENT. Christian Blanc souhaite "considérablement améliorer" l’accessibilité du site, par la route ou par les transports en commun. Il envisage la création d’une gare TGV à Orly, et d’une ligne rapide desservant le Plateau et reliant Orly à Versailles, en passant par Massy. L’aéroport de Toussus-Le-Noble, aujourd’hui dédié au tourisme, pourrait "développer une offre en termes d’aviations d’affaires". Au niveau local, le réseau des bus sera "rationalisé", et de nouvelles lignes relieront les différents pôles du cluster. Des parkings souterrains et des pistes cyclables seront construits.

Par ailleurs, Christian Blanc souhaite améliorer l’offre de logements, avec l’objectif d’accueillir 35 000 nouveaux habitants sur le Plateau, dont 12 000 étudiants. Des commerces, des équipements sportifs, un centre de congrès, une résidence hôtelière, une salle de concert, des discothèques seront créés. Des collèges ou lycées internationaux pourraient être implantés à proximité, pour favoriser l’accueil des familles des chercheurs. Sur le reste du Plateau, 1 800 hectares d’espaces naturels seront "sanctuarisés". Enfin, l’ensemble de cet aménagement sera réalisé dans une optique "profondément écologique".

LE FINANCEMENT. Une "petite partie" du projet sera financé "au travers du ’plan campus’", affirme Christian Blanc. En 2009, 10 millions d’euros pourraient être débloqués pour commencer les premiers travaux, dès l’été prochain. "Ensuite, nous pourrons avoir une politique d’investissement de l’État à la hauteur de nos ambitions." "Nous devrons aussi réfléchir à des moyens moins classiques", ajoute Christian Blanc, qui assure que le secteur privé sera amené à "s’impliquer fortement".

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.